C'est rapide et efficace…!

5
Je vous ai déjà parlé à plusieurs reprise du marché de l’emploi à Montréal en vous donnant quelques astuces sur les façons de trouver un emploi plus ou moins rapidement.
Et bien quelle surprise! Le marché de l’emploi est hyper dynamique!
Je dois dire que j’ai été plus que chanceuse dans mes démarches…!
À moins que je ne sois très douée (lol)
J’ai d’abord travaillé pour Madame Croissant mais cela ne compte pas vraiment car je ne cherchais pas de travaille et que je me suis proposée auprès d’une amie. C’était une très belle expérience, dommage que nous ayons dû fermer la société pour des raisons de production.
J’ai ensuite longuement hésité quand au fait ou non de travailler dans une entreprise. Cela faisait plus de 10 ans que j’étais à mon compte, l’idée de retrouver un patron, des horaires, des contraintes, des objectifs définis par une autre personne que moi même ne m’enchantait pas vraiment!!
Nous avons un projet de création de société mais cela à long terme…! Voir très long terme!
À force de me poser des questions le temps est passé et un matin je me suis dit qu’il était tant pour moi de me mobiliser, que cette expérience au Québec serait forcément un atout et que de comprendre comment fonctionne le monde du travail me permettrait également une meilleure réussite dans mes projets futur!
Il m’a fallu refaire entièrement mon CV et surtout l’adapter à la norme québécoise, et encore il n’est pas parfait car je n’ai pas adapté mon vocabulaire!
Le 22 janvier le premier modèle de mon CV était prêt! Je le refaisait entièrement une semaine après pour l’adapter encore plus!
Le 25 janvier via LinkedIn, Jobboon, Isarta et tous les sites des sociétés qui le permettent je me suis mise à envoyer CV et lettres de motivation.
J’ai trouvé un travail à peine deux semaines après!
Je dois dire que j’ai été moi même surprise par la rapidité avec laquelle cela c’est fait!
Premier entretien téléphonique un lundi matin, rencontre du président le lundi après-midi, troisième entretien le mercredi en début d’après-midi est à 16h30 ce même jour on m’appelait pour me dire que je commençais le lundi suivant!
J’ai même un contrat! Et oui ça existe, contrairement à certaine idées reçues 😉 
Ce qui est sur c’est que je ne démarre pas au même poste que celui que j’avais avant même mon expérience de chef d’entreprise. Ce n’est pas drôle tous les jours car on m’utilise à peine à 1/3 de mes capacités et que je m’ennuie pas mal, mais je dois prouver qui je suis, ma force de travail, mes valeurs, ma capacité de résilience, mon autonomie, ma bonne volonté…
Bref avec beaucoup de travail et d’acharnement j’atteindrai certainement rapidement à un autre poste mais encore faut-il faire ses preuves!
Donc oui il y a du vrai et du faux dans toutes les idées arrêter des gens autour de vous! Chaque cas est différent.
Par contre le marché du travail est vaste, il y a un nombre important de sociétés qui recrutent et donc beaucoup de postes à pourvoir!
Ici on ne va pas forcément s’intéresser à vos études, mais surtout à votre savoir faire! 
Un conseil, n’écoutez que vous et partez à la recherche de votre défi!
Car oui c’est un beau défi que je me suis lancée, j’en bave pas mal, mais il en sortira très certainement du positif!
Alors croyez en vous, ici tout est possible ou presque! 😉
Vous allez certainement me demander ce que je fais alors je devance vos questions, je travaille pour la société Skyline Montréal où je suis en charge du développement commercial! L’intitulé du poste est tout joli mais en fait je fais surtout de la prospection afin de trouver des nouveaux clients! C’est un peu répétitifs mais c’est un sacré challenge, car je suis sûre que derrière cela se cache de belles opportunités 😉
5 commentaires
  1. maryline dit

    Félicitations pour cette bonne nouvelle ! C’est sûr que de bosser en tant que salarié dans un 1er temps doit permettre de bien appréhender le monde du travail. Encore félicitions !

  2. CHASSAIN dit

    Super! Votre témoignage prouve que, quand on veut travailler, il y a beaucoup d’opportunités. Mais surtout ne pas se dire qu’on retrouvera le même poste qu’en France. Félicitations à vous d’avoir voulu retrouver un job en tant que salariés! Bonne continuation et encore merci pour tous vos témoignages.

  3. Jack dit

    Bonjour vous n’avez pas précisé si dans votre nouveau travail l’anglais avait étè exigé ou souhaité et pour la plupart des offres également, on dit que c’est le problème des francais un peu fâchés avec les langues.

  4. anab dit

    Bonjour, félicitations ! C est cool d avoir trouvé aussi vite, alors qu en france c est une belle galere de decrocher un job.
    quels types de contrats sont sont proposés ? Est ce le meme format de contrat qu en france ( cdi, cdd, interim,….)? Est ce plus ou moins precaire? Comme en Angleterre, où on peut avoir un job facilement mais être remercié du jour au lendemain.

  5. Hersant dit

    Félicitation pour “cette première Job”. Vous avez tout compris, il faut faire sa première expérience québécoise, c’est ce que veulent les employeurs. Vous apprenez ainsi à maîtriser les règles du travail nord américain et la culture de l’entreprise. Vous l’avez bien compris, rien ne sert à viser très haut dès le début, le principal est d’avoir un pied dedans. Le reste viendra avec le temps, les rencontres, les acquis et les opportunités, il suffit de montrer votre intérêt et votre aspiration à plus et tout est possible. Ici on n’entre pas en entreprise comme en religion. Ce qui m’a surprise c’est de voir de jeunes professionnels ne pas hésiter, après quelques années et un très bon salaire, à relever de nouveaux défis. Après un certain temps on a fait le tour de son travail, il devient répétitif et c’est là qu’on a besoin de nouveaux challenges. C’est ça le travail aujourd’hui et ici on oublie le CDI ! Rien ne nous lie, libre à nous de se former, de s’orienter et de découvrir autre chose.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.