Le printemps où le temps des feuilles…

2

Je me souviens que lorsque nous avons pris la décision de venir nous installer au Québec et que nous l’avons annoncé à nos amis et familles, la première des réactions à mon égard, fut toujours la même.

“Toi au Québec? tu sais qu’il n’y a pas d’été et que c’est l’hiver neuf mois de l’année?”

Je me refusais d’écouter ces messages souhaitant sentir et vivre les choses avec mon propre ressenti. Je n’ai absolument pas eu la sensation de vivre un hiver catastrophique car par chance notre premier hiver Québécois fût des plus doux et cela grâce au facteur El Nino (un courant d’air chaud dans le pacifique, si je ne me trompe).

Peu de neige cette année et seulement quelques jours de températures atteignants les -40°. Le thermomètre oscillait plus entre -10° et -20°, ce fut donc plus que confortable 😉

Puis le mois d’avril est arrivé et avec lui la fonte des neiges, je dois dire que cette période n’est vraiment pas agréable, tout devient gris et moche, la neige est sale, il y a de l’eau partout… Par contre ce qui permet de le vivre correctement c’est le sentiment du redoux, les températures sont au dessus de zéro et il fait beau! Le printemps s’en vient…

Une fois la neige complètement fondue, un Week-End sous un soleil éclatant, c’est à nouveau la neige qui revient recouvrant tout de son blanc manteau… Je dois dire qu’à ce moment là on se demande si l’hiver à une fin, même si il y a toujours cette même excitation pour cette merveilleuse neige blanche! En 24h, cette fois ci, plus rien, plus de neige! C’est impressionnant.

La fin avril arrive, les températures se sont sérieusement radoucies, avec de petites vagues de froids par ci par là, mais toujours pas de feuilles dans les arbres. On aperçoit uniquement des bourgeons gros et gras prêts à éclater!

Les crocus, tulipes et Jonquilles font leur apparition, mais les feuilles continuent de prendre le meilleur avant d’exploser et de nous montrer leur éclat vert tendre.

Nous sommes maintenant le 2 mai, les températures annoncées pour les deux semaines à venir sont plus que prometteuses, mais seulement quelques arbres sont en feuilles. On aperçoit plus un paysage automnale avec des arbres gris et peu feuille. Le printemps se fait attendre malgré de belles pelouses verdoyantes. Je dois dire que pour moi c’est cette période là la plus longue. Ces deux mois de transitions entre l’hiver et le printemps, ce moment où tout deviendra vert. Il fait pourtant très beau mais les arbres sont tristes, ils sont en sommeil et préparent leur spectacle!

Je pense que d’ici une petite dizaine de jours, je serai en mesure de vous faire de belles photos de cette nature luxuriante qui fait de Montréal une ville verte et agréable.

 

 

2 commentaires
  1. Pierre-Yves dit

    Courage, de fin mars a fin avril c’est vrai que le temps et long et le chutes de neige tardives des plus décourageante. Mais rassurez vous l’été s’en vient avec avec lui les températures extrêmes et l’humidité. (a coté de chez moi il y a un magnolia en fleur). Vous allez découvrir comme la nature rattrape a toute vitesse le temps qui lui a manqué. Vous allez découvrir Montréal avec son côté festif, ses feux d’artifice, ses festivals, ses rues piétonne (Ste Catherine et le vieux Port), les espace vert pris d’assaut par des citadins en manque de verdure. Les terrasses des restaurants, des bars… les gens de bonne humeur avec le sourire jusqu’aux oreilles et les éclats de rire. si vous aimez Montréal l’hiver vous allez en être folle en été.

  2. anab dit

    Bonjour,
    tout d abord, merci pour votre blog. Je me regale toujours de vous lire.
    Ensuite, votre courrier me rappelle un phénomène qui, apparemment, est assez frequent là bas, la tempête de printemps.
    en 2000, lors de mon voyage j y ai eu le droit. Le samedi nous etions en t-shirt, et le dimanche il y avait 1 metre de neige. Et le dimanche soir presque plus rien. C est vraiment surprenant!

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.