Montréal, ville souterraine… Mythe ou réalité ?

0

Je suis là assise au Starbucks au cœur de la ville souterraine du 1 place Ville-Marie.

Autour de moi des hommes et des femmes d’affaires.

Certains déjeunent, d’autres partent en rendez-vous ou magasinent le temps de leur lunch.

C’est une véritable fourmilière.

Ici pas de manteau, pas de bottes de neige ou de pluie. Des hommes et des femmes portant des chaussures de ville, une simple veste de costume ou de tailleur sur le dos.

C’est à cause de ces grandes galeries commerciales (près de 35 km de ville souterraine) que les habitants de la ville de Montréal se sont forgés la réputation auprès des Européens de vivre sous terre l’hiver.

Les tunnels et galeries permettent de relier, de l’intérieur, plusieurs édifices, des complexes résidentiels, des centres commerciaux, des universités, des hôtels et même le métro.

crédit photo : Montreal souterrain.ca

Ces galeries se trouvent essentiellement en plein cœur du centre-ville plus communément appelé Downtown et cela afin de permettre aux hommes et femmes qui y travaillent, étudient ou se logent, de pouvoir gagner du temps dans leurs déplacements. Ne pas avoir à renfiler son accoutrement d’hiver pour sortir et affronter le froid.

Pour avoir travaillé à Downtown je reconnais que c’est extrêmement pratique, de pouvoir prendre sa pause lunch sans avoir à mettre le nez dehors. Mais cela ne signifie pas que les Québécois vivent sous terre pendant l’hiver.

 

C’est un bel à priori qu’ont les personnes qui ne sont jamais venues vivre au Québec.

Même si les Québécois sont un peu plus casaniers l’hiver que l’été, ceux sont pour beaucoup d’entre eux des personnes qui aiment les sports d’hiver.

Cela va du ski de fond, à la balade en raquette en passant par le patin à glace, le tubbing, le ski, le hockey sur glace. Tout y est pour que chacun puisse, à son niveau, profiter de l’hiver.N’oublions pas les nombreux festivals d’hiver qui animent nos vies tout au long de l’hiver…

 

Les Québécois sont des personnes qui croquent la vie, il y a toujours une bonne occasion pour aller mettre le nez dehors même par -20 degrés.

Le froid plus que supportable et les paysages magnifiques laissés par la neige sont les parfaits moteurs pour profiter de cette vie excitante en plein air !

Publié par Géraldine Lerch Thuillier.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.